Une monnaie citoyenne à Bruxelles

Les échanges de biens et de services entre personnes se font pratiquement toujours et uniquement en euro !

Peut-on imaginer d’autres types d’échanges ?

Qui ne soient pas basés (que) sur une seule monnaie, qui soient innovants, qui limitent l’impact sur l’environnement, stimulent une consommation plus responsable et créent davantage de liens sociaux ?
De tels systèmes existent déjà ! Que ce soit sous la forme de monnaies citoyennes, de banques de temps, de dons, de partages de biens et de savoirs,…

Uccle en Transition a rejoint le projet citoyen de recherche-action (E)Change Bruxelles. L’objectif de ce projet est de chercher et mettre en place une large palette d’outils innovants pour échanger autrement qu’avec des euros, afin de participer à la construction d’une économie résiliente, durable et solidaire.

Le projet rassemble tous les Bruxellois qui souhaitent développer à l’échelle de leur quartier, de leur commune ou de la région de nouvelles formes d’échanges. Uccle en Transition a donc pu se joindre à d’autres groupes pour réfléchir collectivement et participer au lancement d’une monnaie citoyenne (ou plutôt à un bon de soutien à l’économie locale) qui répondrait au besoin de consommation locale.

Rendez-vous sur Monnaie bruxelloise pour en savoir bien plus !

 

Les différents groupes du projet :

  • Monnaie citoyenne Uccle (Projet d’Uccle en Transition)
  • Monnaie citoyenne Etterbeek / Ixelles / Auderghem, en collaboration avec Etterbeek en transition et le Transistore
  • Monnaie citoyenne Anderlecht, hébergé par la maison de la participation à Anderlecht
  • Monnaie citoyenne Schaerbeek

Grâce à leur grande expérience sur l’émergence  de systèmes d’échange innovants, Financité et le CERMi de l’ULB mettent leur expertise à contribution pour accompagner les initiatives citoyennes tout au long de leur parcours, avec un soutien méthodologique, technique, humain et logistique.

N’hésitez-pas, rejoignez-nous !

(Source : Financité)